vendredi 23 juin 2017

JEAN ROSTAND


Sur ses vieux jours Jean Rostand accepta de parler à la télévision tous les samedis. Il nous parlait de sa passion qui était la biologie, il nous montrait ses expériences, parfois avec des jeunes qui venaient le voir. Il vivait à Cambo les Bains et parlait de sa demeure.
J’aimais m’installer le samedi pour écouter Jean Rostand, j’aimais sa simplicité, il n’était pas mondain malgré qu’il soit connu, j’admirai sa façon d’expliquer : simple et passionnante. Il a réussi à me faire aimer la biologie alors qu’à l’école j’étais indifférente à cette matière.
Après plusieurs émissions de lui, j’allai à la bibliothèque et j’empruntai des livres de lui que je dévorais avec plaisir.
Je fus très triste quand les émissions se terminèrent et encore plus quand il mourut. Depuis, je suis persuadée qu’on peut nous faire aimer presque tout si on sait s’y prendre !

Elena 

mercredi 21 juin 2017

FILS


Un jour, mon fils devait avoir 18 ans ou un peu plus, me dit :
-        Tu vois ce chêne j’y suis montée jusqu’à la branche la plus haute !
Je ne répondis pas, mon cœur se serra de peur, il continua :
-        Tu vois ce petit pont nous sommes passés en-dessous pour entrer dans le château et on a failli se noyer en revenant, j’ai eu du pot ce jour-là !
Il m’était impossible de répondre, je me sentais de plus en plus pâle.
-        Regarde maman, sur ces branches on jouait à Tarzan en se balançant !
-        Arrête !
-        Mais je m’en suis sorti, et encore je ne t’ai pas tout raconté !
-        Surtout ne continue pas, si j’avais su mon cœur ne l’aurait pas supporté !
Sans pitié pour mes frayeurs mon fils continua à me raconter toutes les bêtises qu’il fit étant enfants et, je pensais naïvement qu’il jouait aux voitures avec son gentil copain !
- N’ayez pas d’enfants pour vivre tranquille lui criai-je, il se mit à rire !

Elena 

lundi 19 juin 2017

juin soleil

#juin soleil
juin : musique
Le tango qui était ma danse préférée !

Elena 2017


vendredi 16 juin 2017

WRANGEL


Il est dernier commandant en chef, russe, des armées blanches (1878 – 1928) Il mourut à Bruxelles, sans doute assassiné par les communistes.
Wrangel se battit jusqu’au bout et à la fin réunit tous les blancs qu’il put, civils aussi bien que militaires et les fit monter sur les bateaux dont le sous-marin Spass. Il savait qu’il ne pouvait plus rien faire et décida d’introduire des Russes en Europe pour continuer la lignée de toutes les classes un peu comme Noé .
Spass partit de Perekop (terre séparant la Russie de la Crimée) et en cours de route rencontra le croiseur Waldeck-Rousseau. Les Français acceptèrent qu’il sauvât tout le monde et même de l’aider à condition qu’il laisse ensuite à la France toute la flotte y compris le sous-marin et il accepta sachant qu’il ne pouvait plus rien faire. C’est ainsi que furent sauvés plus de 100 000 blancs. Et, la France récupéra plus de cent bateaux et un sous-marin.
Je l’ai lu dans le livre de Roman Petroff « Novembre blanc »  Faits dont il fut témoin.

Elena 

mercredi 14 juin 2017

LE ROCHER



Porthos, mon léonberg de 80 kg, adorait nager et dès que je pouvais, je le laissais nager avec moi.
Lorsque nous sommes allés en Sardaigne, il faisait chaud et il y avait des criques partout. Nous nagions tous les deux à chaque fois que c’était possible.
La veille du départ nous étions à Tortoli face à la mer, il y avait des rochers à 100 mètres environ peut être moins. J’appelai Porthos et lui montrai le premier rocher :
-        Tu vas me suivre doucement jusqu’à ce rocher, essaie d’aller à mon rythme !
Il tourna la tête comme lorsqu’il voulait comprendre. Je nageais sur le dos et lui fis signe de venir, il nageait lentement en me suivant jusqu’au rocher. Je le félicitai,  arrivés, il s’en retourna en deux  ou trois brasses  et revint sur le rivage. Nous avons recommencé la même opération en allant plus loin, il me suivait toujours très patiemment mais une fois le but atteint, il repartait immédiatement.
Plus tard nous prîmes l’habitude de nager de cette façon partout où j’avais le droit de l’emmener !

Elena 

lundi 12 juin 2017

juin soleil

#juin soleil
juin : musique
Ambiance tzigane !

Elena 2017


vendredi 9 juin 2017

NADIA BENOIS (1896 – 1974)


Artiste peintre russe née à Saint Petersburg elle est diplômée de l’Académie des Beaux Arts. Elle travaille surtout pour les décors de théâtre ou autres mais elle peignit également des tableaux. Elle épousa Jona Ustinov et est la mère de Peter Ustinov.
Elle émigre en 1920 avec son mari en Grande Bretagne où elle vécut jusqu’à ses derniers jours. Elle a participé a de nombreuses décorations aussi bien à Londres qu’à Paris.
 Elle conçoit aussi des costumes et ses nombreuses œuvres sont exposées dans de nombreux musées.
J’ai choisi uniquement ses tableaux pour les montrer :

Elena 2017








mercredi 7 juin 2017

LE POEME


L’étincelle qui crée une œuvre de génie
Jaillit plus sûrement au feu de la douleur,
Et c’est pourquoi l’esprit qui cherche le bonheur
Las de désespérer très fréquemment le nie.
Chacun ayant sa part, c’est une calomnie
De la déblatérer dans un moment d’humeur.
Afin de s’épargner l’inutile clameur
Il faut se souvenir d’une époque bénie.
Car nous sommes atteints au cycle rituel
Et le destin agit comme un tyran cruel
Qui punit sans donner les raisons de son blâme.
Le poète inspiré, n’a pas à faire un choix :
Ses larmes sont le sang désincarné de l’âme
Comme la poésie envoûtante est sa voix !

Elena 

lundi 5 juin 2017

juin soleil

#juin soleil
juin : musique
L’orchestre que nous avons vu à Budapest. Ils jouaient d’une cymbale typiquement hongroise.

Elena 2017


vendredi 2 juin 2017

LILI MARLEEN




C’est une chanson d’amour entre un soldat allemand et une jeune fille en Allemagne pendant la guerre de 14 – 18. L’histoire n’eut aucun succès mais en 1937 Norbert Schultze reprend les paroles et compose une chanson pour Lale Andersen qui la chante en 1938 et en fait un succès. C’était inattendu et en même temps la chanson fut si réclamée par les soldats que Lale Andersen fut assignée à résidence par la gestapo et obligée d’aller chanter dans divers camps et pays.
Elle se permit de gifler l’adjoint de Goebbels qui s’ était permis d’être trop entreprenant et à la suite de cet incident elle fut arrêtée de chant pendant dix mois. Mais les soldats s’étaient habitués à entendre tous les soirs à la même heure Lale Andersen chanter Lili Marleen, la chanson les stimulaient, permettait de tenir alors une révolte se fit et Hitler dut rendre la liberté à la chanteuse pour la plus grande joie des soldats allemands mais pas seulement, la chanson avait été traduite en anglais et les autres soldats l’écoutaient  également. Lale Andersen continua à chanter d’autres chansons et vécut jusqu’en 1972.
Après la guerre Marlène Dietrich la remania et la chanta en anglais aux USA.

Elena